Un été international pour les lutteurs Néo-aquitains


 

Trois lutteurs licenciés en Nouvelle-Aquitaine n’ont pas hésité à délaisser les plages et le soleil durant cet été.
En effet, Maxime Fiquet et Hrachia Malkhasian de Saint-Yrieix et Justine Vigouroux du Villenave LA ont permis au comité de briller à l’échelon international pendant cette période estivale.

Maxime et Hrachia ont dû batailler ferme à Madrid mi-juillet pour décrocher leur sélection pour les championnats du monde de Paris. Maxime remporte la médaille de bronze en 65kg lutte libre (1 défaite et 3 victoires), tandis que Hrachia revenait avec une belle médaille d’argent en 66kg gréco (1 victoire et 1 défaite).
Lors des championnats du monde, ils n’ont pas réussi à briller dans la magnifique salle de l’Accorhotel Arena de Paris.
Le russe Surkov (futur 3e) a barré la route de Hrachia, la défaite du russe en demi-finale n’a pas permis à Hrachia d’être repêché.
Maxime a écarté au premier tour le nigérian Amas (champion d’Afrique et 17e aux JO de Rio), mais n’a pas réussi à trouver la solution face au cubain Valdes Tobier (futur 3e du championnat) malgré un match très serré en première période.
De retour à l’entraînement à l’INSEP, les deux arédiens se relancent dans leur quête de qualification olympique.
L’académicienne Justine Vigouroux a réalisé une réelle performance fin juillet à Sarajevo en Bosnie-Herzegovine. La minime surclassée a réussi l’exploit de décrocher une médaille d’argent lors des championnats d’Europe cadette. Première médaille régionale en compétition de référence depuis de nombreuses années, Justine a fait preuve de sérieux tout au long de la saison. Exemptée de 8e de finale, Justine a écarté facilement, 1/4 de finale, l’ukrainienne Kovalenko 8 à 0.
A un match de la finale, la géorgienne Karelidze se dressait devant Justine. Avec une lutte physique, Karelidze marquait le premier point, mais plus active en fin de combat Justine parvenait à repasser devant et s’ouvrir les portes de la finale.
Après un match accroché, Justine a dû s’incliner face à la bulgare Delcheva (vice-championne du monde 2016).
Pensionnaire au pôle espoir de Font-Romeu à la rentrée, Justine tentera de gravir une marche les saisons à venir.